Action Parents Incarcérés Enfants Séparés

(A.P.I.E.S.)

 

Responsable de l’action :

Viviane BANNWARTH

  

L’APIES a été créée en 1989 à la suite de constats faits sur la difficulté de la séparation entre le détenu et sa famille et la continuité du lien.

La rupture du lien pendant l’incarcération porte préjudice au développement de l’enfant, à l’exercice et à la pratique de la parentalité.

Le maintien des liens familiaux est un élément fondamental de réinsertion sociale.

La finalité : lutter contre la récidive par le maintien du lien familial et notamment dans sa dynamique de lien social d’insertion.

 

Dans un premier temps, cette action a été proposée aux mères détenues à la Maison d’Arrêt de Mulhouse, puis s’est adressée aux pères en 1991.

 

Pour qui ?

Les détenus de la maison d’Arrêt de Mulhouse, de Colmar et de la Maison Centrale d’Ensisheim., leurs enfants et leur famille.

 

Pourquoi ?

 Favoriser le maintien des liens entre les enfants et leurs parents durant l’incarcération.

  • Permettre au parent détenu de continuer à être reconnu comme tel, à exercer son rôle de parent.
  • Soutenir les enfants pendant cette période d’incarcération et prévenir les effets de la séparation sur le développement.
  • Favoriser le reclassement familial du parent détenu à sa libération.
  • Apporter un appui théorique et pratique aux intervenants extérieurs qui concourent au maintien des liens familiaux.
  • Mener un travail de coordination entre les différents partenaires

 

Quelles actions ?

En lien avec les Personnels d’Insertion et de Probation du SPIP, l’association l’ORÉE réalise au sein des trois établissements pénitentiaires du département du Haut-Rhin les actions suivantes :

  • des entretiens individuels à la demande des parents détenus pour soutenir et aider, s’il y a lieu, aux démarches favorisant les relations parents-enfants,
  • la préparation et la participation d’une intervenante de l’ORÉE aux parloirs enfants,
  • les déplacements nécessaires pour chercher les enfants à leur domicile, les amener dans les centres pénitentiaires du Haut-Rhin et les reconduire chez eux,
  • des actions collectives (réunions débats relatifs à la parentalité, …).

 

Avec qui ?

Ce dispositif fonctionne grâce à un partenariat local très serré avec l’ensemble des acteurs concernés :

  • Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation (SPIP)
  • Aide Sociale à l’Enfance (ASE)
  • Association ESCALE (accueil des familles de personnes incarcérées à la maison d’arrêt de Mulhouse)
  • OASIS (aide et soutien aux familles venant rendre visite à leurs proches incarcérés à la maison centrale d’Ensisheim)
  • Maisons d’Enfants à Caractère Social du département du Haut-Rhin
  • Juge pour Enfants – Juge aux Affaires Familiales

 

Ponctuellement :

  • Maison des Parents de Mulhouse
  • Centre d’Information sur le Droit des Femmes et des Familles (CIDFF) du Haut-Rhin

 

Cette action est gratuite grâce au soutien financier :

  • Conseil Départemental du Haut-Rhin
  • Ministère de la Justice – DRSP – L’ACSE
  • Caisse d’Allocations Familiales du Haut-Rhin
  • Mulhouse Alsace Agglomération (M2A)

 

Comment nous contacter ?

 Les détenus peuvent nous contacter par courrier adressé à L’OREE ou au SPIP qui le transmettra.

Les familles peuvent également prendre contact directement avec L’OREE par courrier ou téléphone.